Samedi 14 janvier, 20h15

 

Concert de musique de chambre

 

 

Stéphanie Park, violon
Jean-Baptiste Poyard, violon 

 

 

Oeuvres de Telemann, Leclair, Wieniawski,
Mozart, Prokofiev, Bartòk

 

Née aux Etats-Unis en 1982, Stéphanie Park entre à la prestigieuse Juilliard School de New York à l’age de 16 ans dans la classe de Masao Kawasaki, et obtient son Bachelor’s of Music en 2003. Elle se perfectionne également auprès des professeurs Janet Sung, Jody Gatwood, Almita et Roland Vamos pour le violon mais aussi avec le quatuor Guarneri, le Ahn Trio, le St. Lawrence String Quartet, le Ying Quartet et Menahem Pressler pour la musique de chambre. Lors de ses études a la Juilliard School, Stéphanie remporte de nombreux concours, comme le concours Chester J. Petranek, le concours de musique de chambre de WGMS, le concours du concert Lover's Association et le concours Catherine Filene Shouse. Elle est également récompensée par les prix des fondations Robert C. Byrd, C. V. Starr, Irving Ruckens, et Carabo-Cone. Stéphanie a été invitée à participer à de nombreux festivals, comme l’Académie Internationale d’Eté de Nice, l’Académie de Musique Tibor Varga avec Viktor Pikayzen, le Hot Springs Music Festival et l’Aspen Music Festival. En 2005, Stéphanie est admise à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Pierre Amoyal. Par la suite, elle poursuit ses études auprès de Christine Sorensen, et obtient en 2009 le Master’s of Arts in Performance ainsi que son diplôme de musicienne d’orchestre. Récemment, elle a été invitée se produire en tant que soliste par le Washington Korean Symphony Orchestre dans la renommée salle du Kennedy Center de Washington DC, ainsi qu’avec l’Orchestre Symphonique interUniversitaire de Paris en France. Stéphanie a aussi joué en tant de soliste aux Barns of Wolf Trap, aux Ambassades Coréene et Autrichienne à Washington DC ainsi que dans de nombreuses salles en Autriche, en France et en Suisse. Stéphanie s’est produite également en musique de chambre et en orchestre dans des prestigieuses salles comme le Concert Hall et le Terrace Theater du Kennedy Center, l’Alice Tully Hall et le Carnegie Hall de New York, le Coolidge Auditorium au Library of Congress et le Smithsonian Hall of Musical Instruments de Washington, ainsi que dans des nombreuses salles européennes. Tout aussi passionnée par l’enseignement que par son activité de concertiste, Stéphanie a obtenu son Master en Pédagogie au sein de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, et est professeur de violon et chef de l’ensemble à cordes a l’Ecole Internationale de Lausanne (ISL).

Jean-Baptiste Poyard commence l’étude du violon à l’âge de six ans puis entre quelques années plus tard dans la classe de Jean-Luc Richardoz à l’Ecole Nationale de Musique de Cachan. Il y obtient un premier prix de violon, premier nommé à l’unanimité du jury, puis l’année suivante le prix de Perfectionnement. Dans le même temps, il devient lauréat du « Concours de Musique et d’Art dramatique Léopold Bellan » et du concours de la fondation « Le Parnasse » à Paris. En 2004, il est admis au Conservatoire de Lausanne dans la classe de Gunars Larsens récompensé par un Diplôme d’Enseignement avec félicitations du jury ainsi qu’une distinction spéciale pour son engagement pédagogique. En 2006, il est invité par la « Latvian Academy of Music » de Riga pour venir étudier auprès du professeur Andris Baumanis. En 2009, il entre au Conservatoire de Genève dans la classe de violon de Patrick Genet et obtient deux ans plus tard son Master en interprétation musicale mention « très bien ». Il y reçoit également l’enseignement de Jean-Jacques Balet et de Miguel Da Silva (Quatuor Ysaye) pour la musique de Chambre. Jean-Baptiste Poyard s’est produit en musique de chambre, en récital ainsi qu’en soliste avec orchestre en Europe (France, Allemagne, Suisse, Lettonie), ainsi qu’aux Etats-Unis (New York, Chicago, Washington). Il occupe pendant plusieurs années le poste de premier violon à l’Orchestre Inter-Universitaire de Paris, avec lequel il s’est produit de nombreuses fois en tant que soliste, sous la direction de Boris de Vinoradow et de Javier Gonzales-Novales. Il s’est également produit au sein d’orchestres dans de prestigieuses salles de suisse romande comme la salle Métropole de Lausanne, la salle Paderewski, ou le Victoria Hall de Genève. Lors de ses concerts, il a l’occasion de se produire pour des médias comme la Radio Suisse Romande (RSR). Au cours de ses études, Jean-Baptiste Poyard se perfectionne auprès de violonistes renommés tels que Viktor Pikayzen, Geza Kapas et Valery Gradow, pour la musique de chambre auprès du quatuor Sine Nomine et du quatuor Belcea et reçoit les précieux conseils de Denitsa Kazakova et Ton Koopman pour la musique baroque. En 2011, il est invité à se produire au festival Sine Nomine de Lausanne, ou il partage la scène avec des artistes tels que le quatuor Sine Nomine ou le violoniste Raphael Oleg. Également très actif dans le domaine de l’enseignement, il est professeur de violon à l’Ecole de Musique d’Epalinges, ainsi qu’à l’Ecole Sociale de Musique de Lausanne.

262

em